Yum を ! Ajipanda
Le gyoza (ravioli) n°1 au Japon !*
Dégustez-nous
Facebook Instagram YouTube
Ramen poulet, soupe japonaise à base de bouillon miso par Ajinomoto Plats cuisinés à base de ramen soupe japonaise par Ajinomoto Ramen légumes, soupe japonaise à base de bouillon shoyu par Ajinomoto
Ajipanda

Nos plats cuisinés à la japonaise à base de ramen

L'indispensable Ramen dorénavant disponible en France au rayon surgelés :

Ramen Légumes

Ramen Légumes

Savourez notre Ramen Légumes au bouillon Shoyu
Voir
Ramen Poulet

Ramen Poulet

Découvrez notre Ramen Poulet au bouillon Miso
Voir
Ramen soupe japonaise

Les Ramen, plats incontournables de la cuisine japonaise

Le rāmen est un incontournable de la cuisine japonaise.

On le mange vite pour que les nouilles ne se ramollissent pas trop et on peut personnaliser la base comme on le souhaite pour une expérience gustative sur mesure.

- Un Tamago (oeuf),

- un Kistune (tofu frit),

- ou Narutomaki (spirale de pâté de poisson) ?

C'est vous qui choisissez !

Pourquoi les ramen sont-ils aussi bons ?

Le premier secret de la gourmandise des ramen : leur soupe, ou "bouillon", selon l'appellation qu'on lui donne.

Les nouilles ramen auraient été initialement introduites au Japon en provenance de Chine.

Pendant la période Edo, Mito Komon, également connu sous le nom de Tokugawa Mitsukuni, mangea des ramen que lui servait un savant confucéen venu de Chine.

On dit que c'est le premier ramen consommé au Japon, mais on explore d'autres pistes tout aussi intéressantes un peu plus bas.

Ce ramen s'est étendu au grand public après la période Meiji et dans l'après-guerre. Avec sa préparation facile et sa saveur délicieuse, il est devenu le plat réconfortant préféré du pays.

La raison est dans la soupe. Certaines personnes boivent même la soupe avant de manger les nouilles (on en connaît, mais on ne donnera pas de noms).

Le bouillon de ramen japonais est fabriqué à partir d'ingrédients qui n'ont jamais été traditionnellement utilisés en Chine, tels que des crustacés, du poisson ou même des légumes.

Ces ingrédients permettent plus de variations dans la soupe et la saveur.

Le deuxième secret des ramen : leurs nouilles

Bien que la farine de blé soit l'ingrédient principal utilisé dans la fabrication des nouilles pour les ramen, il existe également un type spécial de sel alcalin et de kansui (type d'eau alcaline) pétris dans le mélange.

Avec l'utilisation de kansui, le goût, la texture et la couleur, etc. sont différents par rapport aux nouilles à base de farine de blé.

Tout comme les différentes bases de soupe mentionnées, il existe également de nombreux types de nouilles.

On pense normalement qu'un délicieux ramen a l'épaisseur, la forme, la rusticité, etc. correctes des nouilles correspondant précisément à ce plat.

En réalité différentes combinaisons sont possibles. Voici les 3 types de nouilles les plus courants :

- Hosomen (nouilles fines)

- Futomen (nouilles grasses)

- Chijiremen (nouilles ondulées, en vagues)

Le 3ème secret du plaisir du ramen : la façon de le manger

En fait, il y a un vrai secret derrière la façon dont vous mangez des ramen, qui peut influencer son goût délicieux.

En général, les Japonais avalent les ramen en les dévorant. Du point de vue d'un étranger, cela peut être perçu comme un acte grossier mené par un individu mal élevé, mais en fait, c'est la clé du secret derrière sa saveur !

Selon le très sérieux professeur Ippeita Dan de l'Université de Chuo, spécialisé en science cognitive alimentaire, lorsque vous sirotez les nouilles, les ingrédients se diffusent et stimulent ainsi les récepteurs sensitifs situés à l'arrière de la gorge jusqu'à l'arrière du nez.

Cela permet autant au cerveau de réagir aux sensations que du palais de profiter des différentes saveurs cachées dans la soupe. Tout est lié !

En Europe aussi, le fait de boire et manger à grand bruit est considéré comme de vilaines manières. Et pourtant… En France, il y a même eu un rendez-vous appelé "Zuzutto Paris Ramen Week" pour promouvoir la culture japonaise qui a utilisé le slurping "zuzutto" dans le nom de l'événement.

Alors dorénavant, lorsque vous allez manger des ramen, essayez de siroter façon "zuzuzu" (onomatopée pour slurping en japonais) les nouilles en mangeant :)

Où trouver nos Ramen ?

Nos Ramen sont disponibles :

- en version végétarienne bouillon shoyu (soja),

- ou version poulet, bouillon miso.

Vous pouvez trouver nos plats à base de nouilles à la japonaise au rayon surgelés de votre enseigne de distribution favorite.

Saisissez simplement un code postal !

La petite (et grande) histoire du ramen

Arrivés au Japon au 17ème siècle, ce n'est qu'au 20ème siècle que les ramen ont réellement été commercialisés au Japon pour rapidement devenir un incontournable de la vie de tous les jours.

Chaque région au Japon a sa propre recette.

On les consomme chez soi ou à des Yatai, ces restaurants traditionnels où l'on mange sur le pouce avant de rentrer à la maison après une journée chargée au bureau.

Bien que le ramen soit maintenant un plat japonais emblématique, il s'agit en fait d'un plat cuisiné importé, et les noms utilisés à l'origine pour le désigner en témoignent.

Chūka soba et Shina soba signifient fondamentalement "nouilles chinoises" mais ont des connotations très différentes.

Chūka soba est devenu le terme le plus utilisé après la Seconde Guerre mondiale pour désigner ce plat, qui connaît alors un renouveau.

Il a remplacé shina soba pour éviter toutes connotations politiques devenues controversées, car "shina" était le mot utilisé pour la Chine lorsque le Japon était une puissance impérialiste en Asie.

Mais il n'y a aucun plat en Chine qui ressemble étroitement aux ramen japonais d'aujourd'hui, donc l'histoire est bien plus compliquée qu'un simple emprunt !

Selon un historien très sérieux qui a étudié de près le phénomène culinaire nippon, le ramen est principalement lié à trois "mythes".

Le mythe n°1 de l'origine du ramen

La première légende est attribuée à un seigneur féodal légendaire, Tokugawa Mitsukuni, qui aurait été le premier à manger des ramen dans les années 1660.

Un réfugié chinois lui aurait donné des conseils pour rendre sa soupe udon plus savoureuse, en ajoutant également de l'ail, des oignons verts et du gingembre…

On ne sait pas vraiment à quel point cette fameuse soupe udon modifiée ressemblait aux ramen modernes, personne n'étant en mesure d'affirmer que cette soupe s'est progressivement transformée en ramen tel qu'il est mangé aujourd'hui.

Toujours est-il qu'un musée a popularisé cette histoire, et notre historien des ramen attribue l'attrait de cette "soupe" ou bouillon japonais à base de nouilles au fait qu'il place l'origine des ramen très loin dans l'histoire japonaise à une époque où les ramen acquièrent leur symbolisme moderne comme une cuisine typiquement japonaise.

On comprend donc bien que plus on remonte dans les légendes, plus on peut avancer que le ramen est donc un plat japonais ancien. C'est imparable ! :)

La source n°2 de l'origine du ramen

La deuxième histoire semble plus plausible et associe le ramen à l'ouverture du Japon au monde extérieur à la fin du 19ème siècle.

Les villes portuaires comme Yokohama et Kobe ont attiré des Chinois et des Occidentaux, qui ont apporté avec eux une soupe de nouilles appelée laa-mien, des nouilles faites à la main dans un bouillon de poulet léger.

Les Japonais auraient appelé le plat Nankin soba (nouilles de Nanjing), anciennement le nom de la capitale de la Chine sous l'ère Ming.

Cette soupe n'avait pas de garniture et était consommée à la fin du repas au lieu d'être un repas en soi, par conséquent elle n'est guère identique aux ramen d'aujourd'hui…

Cependant ces traditions semblent avoir une prétention beaucoup plus légitime pour être à l'origine de l'histoire (vraie) du ramen : la version Yokohama a inspiré les camelots en charrettes de Tokyo qui ont commencé à vendre de la soupe de nouilles dans les vieux quartiers d'Ueno et d'Asakusa à Tokyo au début du XXème siècle.

Le 3ème mythe à l'origine du ramen

La troisième hypothèse est similaire à la deuxième, mais attribue l'invention du plat de ramen à une seule personne, ce qui donne plus d'envergure au récit.

En 1910, un magasin appelé Rai-Rai Ken ouvre dans le quartier Asakusa de Tokyo. Le propriétaire, Ozaki Kenichi, avait été agent des douanes à Yokohama, mais la soupe qu'il servait n'était pas la version sans fioritures du 19ème siècle : on pourrait dire qu'elle était familière à tous ceux ayant goûté des ramen récemment.

Rai-Rai Ken incorpora un assaisonnement à base de sauce soja et servit sa soupe de nouilles, appelée Shina soba, avec du chāshū (porc rôti), du naruto (gâteau à la farine de poisson), des épinards bouillis et des algues nori.

Ces ingrédients ne constituent-ils pas la base d'authentiques ramen de Tokyo ?...

On vous laisse juge de la vraie origine du ramen !

Le saviez-vous ?

Le Ramen est aujourd'hui si populaire qu'il a son propre musée à Shin-Yokohama : Ramen Museum (en anglais).

Les ramen jouent le rôle central du film "Tampopo", un film comédie/western culte d'Itami Juzo de 1985. Le premier "western-ramen" !

Vous ne pouvez pas entrer deux fois dans la même rivière, ni vous attendre à avoir deux fois le même goût dans un seul bol de ramen.

Bon appétit 頂きます Itadakimasu !
Rejoignez Facebook Facebook Rejoignez Instagram Instagram
Tous les événements et concours Voir
AjipandaOh, un grand Merci pour votre avis ! Bulle avisMon avis sur Ajinomoto
Vous aussi, donnez votre avis sur Ajinomoto ?

Veuillez choisir une note sur 5