Suivez-nous

           Le Gyoza préféré * des Japonais

Un bentō pour mille plaisirs

Un bentō pour mille plaisirs


Un autre regard 22 mai 2018

Pour vos déjeuners au bureau ou vos pique-niques, rien de plus élégant qu’un bentō ! Au Japon, ce terme désigne à la fois le contenant et le contenu : une jolie boîte dans laquelle on dispose harmonieusement des aliments et qui résume le raffinement à la japonaise. 

Exit les boîtes en plastique qui se ternissent au fil des lavages, un bentō est une boîte élégante en bois brut ou laqué, en plastique dur, en métal, de couleur unie ou multicolore. Elle peut être compartimentée et composée de plusieurs étages afin d’isoler les mets des uns des autres et de mettre les sauces de côté.

L’ART DE L’ÉQUILIBRE 

Les aliments y sont déposés en respectant la règle du ichiju sansai, un des piliers de la cuisine traditionnelle : un peu de tout en petites quantités ! Soit 40 % de riz (ou autre féculent), 30 % de protéines (viande ou poisson), 20 % de légumes frais et 10 % de légumes macérés (tsukemono). Les aliments sont découpés en petits morceaux, pour être dégustés facilement avec les baguettes, et disposés de façon harmonieuse. Dans de tels coffrets-repas, équilibre diététique, harmonie des saveurs et des couleurs sont au rendez-vous !

Pour les enfants, les mamans préparent des kyaraben ou bentōs composés d’aliments représentant des animaux ou des personnages de manga ou de dessins animés.

Le bentō est ensuite enveloppé dans un morceau de tissu appelé furoshiki, qui permet de le protéger et de le transporter plus facilement.

D’HIER À AUJOURD’HUI

À l’ère Edo (1600-1868), le bentō est utilisé lors d’événements comme le hanami, pique-nique sous les cerisiers en fleurs, le hina matsuri, fête des filles, le undōkaï, fête des sports, ou durant les entractes au théâtre. Aujourd’hui au Japon, les bentōs s’achètent dans les gares, dans les konbini, épiceries de proximité, dans les supermarchés ou dans les restaurants.

Alors vous aussi, adoptez le bentō et Itadakimasu ! Littéralement, « Merci pour ce repas » que l’on adresse à celui qui a préparé le repas et correspond au « Bon appétit » français.

Le saviez-vous ? La cuisine traditionnelle japonaise, le washoku, est considérée comme patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

Voici quelques petites réalisations

Nos nouvelles actus


Suivez-nous sur facebook

Partager cette page

Rejoignez notre communauté

Nos équipes vous apporteront rapidement une réponse.

Ecrivez Nous