Suivez-nous

           Le Gyoza préféré * des Japonais

Esprit es-tu là ?

Esprit es-tu là ?


Un autre regard 30 octobre 2018

Êtes-vous prêt pour une excursion dans le monde fantastique des yōkai ? Même si vous avez du mal à croire au surnaturel, aux fantômes et autres monstres, vous pouvez faire partie du voyage à la rencontre de créatures inconnues. Il vous suffira seulement d’accepter un postulat simple : tout peut être habité par un esprit !

Dotés de pouvoirs surnaturels, les monstres et autres esprits fantomatiques sont omniprésents dans le folklore japonais. On les appelle les yōkai.

UN MONDE IMAGINAIRE ET FANTASTIQUE

Les yōkai sont des créatures malicieuses, maléfiques, repoussantes, parfois comiques et espiègles, qui peuvent glacer le sang ou provoquer le fou rire. Impossible de tous les décrire ici tant ils sont nombreux ! Certains sont un mélange d’animaux et d’humains, d’autres sont des objets animés ou des formes non identifiables.

Que feriez-vous face à rokurokubi, cet esprit qui prend l’apparence d’une femme pendant la journée et dont le cou s’étire, la nuit venue ? Et que diriez-vous de rencontrer le démon ushi-oni, un bœuf avec des pattes de crabe ou d’araignée.

UNE SOURCE D’INSPIRATION INÉPUISABLE

Les yōkai prennent des formes extrêmement variées et ont chacun un caractère qui leur est propre - qui pourra soit vous effrayer, soit vous amuser -, mais ils sont toujours extraordinaires. Ils sont tellement ancrés dans la culture nippone qu’ils sont devenus le sujet de recherches et des éléments dramaturgiques de livres, mangas, films animés et jeux vidéo, prenant ainsi une part active à la pop culture japonaise.

 

TOUS LES YOKAI NE SONT PAS CRUELS ET EFFRAYANTS 

La preuve avec Teru teru bōzu, une petite poupée qui éloigne la pluie ! Toute mignonne, toute ronde, toute blanche, elle a le pouvoir de faire venir le soleil. Il suffit de l’installer à la fenêtre de la maison ou sur le balcon et de lui chanter une comptine. Pourtant, la fin de l’histoire peut être fatale : si le soleil n’est pas au rendez-vous, la chanson promet à la poupée d’être décapitée.

On peut préférer la version pour les enfants où aucune tête ne tombe et tout le monde se met à pleurer...

LA COMPTINE DU TERU TERU BOZU

Teru teru bōzu, teru bōzu

Fais que demain soit une journée ensoleillée

Comme parfois le ciel en rêve

S’il fait beau je te donnerai un grelot d’argent

 

Teru teru bōzu, teru bōzu

Fais que demain soit une journée ensoleillée

Si tu réalises mon rêve

Nous boirons beaucoup d’amazake (boisson fermentée sucrée)

Teru teru bōzu, teru bōzu

Fais que demain soit une journée ensoleillée

Car s’il fait nuageux et que tu pleures

Je devrais te couper la tête

FABRIQUEZ VOTRE TERU TERU BOZU

  1. Prenez un morceau de tissu blanc, rond ou carré.
  2. Glissez une cordelette au centre : elle vous permettra d’accrocher votre poupée.
  3. Posez au centre une boule de coton pour fabriquer la tête.
  4. Formez la tête en resserrant le cou avec un élastique que vous cachez avec ruban ou une cordelette rouge.
  5. Dessinez les yeux et la bouche souriante avec un feutre noir.

Nos nouvelles actus


Suivez-nous sur facebook

Partager cette page

Rejoignez notre communauté

Nos équipes vous apporteront rapidement une réponse.

Ecrivez Nous